BARRANDE, J, - SYSTEME SILURIEN DU CENTRE DE LA BOHEME RECHERCHES PALEONTOLOCIQUES - VOL . 4 - TOME 1-

- lere PARTIE GASTEROPODES 1903

SYSTÈME SILURIEN

du RAS. 0 S A 6 © fa gere LR Le CRNTRL DE LA DOME par

JOACHIM BARRANDE.

C'est ce que j'ai vu. Le témoin au juge.

[ Partie: Recherches Paléontologiques.

Continuation éditée par le Musée Bohême. Vol. IV. GASTÉROPODES

par le

Doct. Jaroslav Perner. Tome I°.

Texte (Patellidae et Bellerophontidae) et Planches 1 à 89.

Avec 111 figures dans le texte.

Traduit par À. S. Oudin.

a | 1903.

DUT ES Gale M 5 CES

{ pour l'étranger, chez R. Gerhard, Leïpsic.

En vente : - NEA | pour l'Autriche, chez Fr. Rivnät, Prague.

» de ÿ | | + | : RER 7 : N Ta É» & VE LEE + | j SR 1 DE er if TGS CC G0 Eure

cn CRETE 9

Table analytique des matières.

_—— Page AV AULES DUO DO SES ET A ee ce NE ele ee Pom dd DE Net ed na ntrus en het oc A ee IE NT PAR CR EE AOC ASE A RO EE RUE EE RME RE RS SE RER A Sci Programme général du texte sur les gastéropodes paléozoiques de la Bohême. . . . . . . . . . . ] Chapitre I. | Page Gt: L Re Page | Structure de la coquille des Bellerophontidae . 56 AAA MEDECINE EEE NO) CES ECC ACE | Classification des Bellerophontidae . . . . . . 58 QUESMAEMABPONÈMEN ER LL | |: Groupe Cyrtolitoidea. Perner . . . 59 hapi IL < Chapitre IT | Genre SAAITES ROLE NN 50 Etudes particulières sur les genres des gastéro- ; D'ucaniels Me RG G podes de la Bohême et description des espèces 20 | n . SIMUILOPSIS. | Perner, Nu GT | 1 ODIJTISCUS ROLE ST PEER Sous-classe I: Streptoneura. Spengel . 21 : ; de ne dar Sous-genre Cyrtodiseus. Perner . . . . . T4 D DCE ENTER RSS COTE SERSRS Genre Temnodiseus. Koken . . . . 75 Sous-ordre: Docoglossa. Troschel 21 | ; Cyrtolites. Conrad emend. Koken 79 Famille Patellidae. Carpenter 21% 0 SOSD IRON RE ET IS Genre Zryblidium. Lindstrôm . : 22 Ji , Palacacmaeu. Hall et Whitñea . 26| Groupe Bucanioïidea Perner . . . . 90 1 , 35 _. ee , Archinacella. Ulrich & Scofield 30 | Genre CATINANOpSIS _HAI N 00 L Helcionopsis. RE . 7 Salpingostoma. Roemer . . . . 96 PSS Th: ) ; TCMAROUS MENIISSIO A mm LC DETOPSTS NVIDIA EI NU UN 110 . Ptychopeltis. Perner . . . .. . . 42 ALTO UMOSOMT MAIRES Cri) , Palaeoscurria. Pemner . 44 à Tremagyrus. ER og co Ml Sous cenne Ua occ ue Peer 0 10 , Dellerophon. Montf.s. str. (Koken) 130 Genre: Scenella. Billines "53 ection Sphaerocyclus. Perner 131 È Coelocyclus: Perner. .….. 139 Liste des genres et SMèREs des Patellides x PrOSOpIyCRUS A Perner "00. 141 RON RSR RE Er ESA E Genre Péychosphaera. Perner . . . . 143 Sous-ordre : Rhipidoglossa. roche x Cymbularit "Koken.…. "148 Famille Bellerophontidae. M’e Coy . . . . 54 % Bucania. Hall emend. Koken . . 155

a*

[V TABLE ANALYTIQUE DES MATIÈRES.

Genre Bucanopsis. Ulrich . . . . . .156 | Liste des genres et espèces des Bellerophontides , Conradella. Ulrich et Scofield - 158 | décrites dans ce-volume. . - . . - 163

Appendice: Bellerophontidae incertae sedis . 159 | Planches et explications.

Re

EVE AND E 0 DOS:

Na présentons aujourd’hui aux savants la 1** partie du Vol. IV de Barrande, Gastéropodes, dont l’étude nous a été confiée par la Commission Barrande, le 2 avril 1900. D'après les dispositions testamentaires de Barrande, ce travail devait être exécuté par M. le Prof. W. Waagen, Conseiller supérieur des Mines. Aussitôt après la publication du Vol. VII, Cystidées, qu'il avait été chargé de terminer, on lui avait envoyé à Vienne les originaux de Barrande, qui étaient au Musée de Bohême, en partie renfermés dans des caisses, en partie montés, pourvus d'étiquettes, et portant les noms provisoires.

D’autres travaux scientifiques, et, plus tard, une grave maladie empéchèrent le Prof. W. Waagen de se consacrer à l'étude des matériaux de Barrande, et sa mort prématurée, survenue en 1900, l'enleva pour toujours à la science.

Dans sa décision du 2 avril 1900, la Commission Barrande, sur la proposition de M. le Prof. A. Fritsch, nous a fait l'insigne honneur de nous choisir pour continuer l’œuvre de Barrande, et nous saisissons ici l'occasion d'exprimer à cette Commission notre sincère gratitude pour la confiance dont elle a bien voulu nous honorer.

Nous considérons comme un devoir d'indiquer l’état des études préparatoires, faites par Bar- rande lui-même, en vue de la publication du Vol. IV.

D'après les manuscrits: carnets, croquis, listes et différentes notes, qui sont conservés au Musée de Bohême, il résulte que PBarrande avait commencé, dès l'année 1547, des études détaillées sur les Gastéropodes. Cette même année, il avait envoyé à l'institut lithographique de J. G. Bach à Leipzig, les croquis d’un certain nombre de planches; mais l’exécution de ces planches n'ayant pas répondu à son attente, il en avait arrêté l'impression. Dans les années 1855 à 1858, environ 50 planches furent dessinées par Humbert, d’après les croquis de Barrande, et imprimées chez Lemercier, à Paris. Vers 1870 et dans les années qui suivirent, le nombre des planches dessinées par Humbert s’éleva à 120. De 1882 à 1883, le reste des planches (121—242) fut exécuté par Swoboda. à Vienne. Quelque temps avant sa mort, Barrande avait fait dessiner par Langhans 5 autres planches, marquées provisoirement par les lettres A—E. Ce sont maintenant celles qui portent les numéros 243 à 247. Elles sont principalement destinées à montrer la sculpture compli- quée des espèces de Polytropis.

Le nombre des planches en proportion avec celui des espèces figurées est considérable, et il ne se trouverait aujourd’hui sûrement aucune société qui voulût prendre à sa charge les frais d’exé- cution d’une telle abondance de figures. Nous sommes d’avis que beaucoup d'entre elles sont super- flues, et, parmi celles sur lesquelles on a indiqué les moindres variations de la forme extérieure, tous les stades de croissance, et les différents aspects de la sculpture, dus plus ou moins au hasard

VI AVANT - PROPOS.

de la conservation, il en est plus d’une on aurait pu réduire le nombre des figures, sans pour cela nuire en rien, à la compréhension exacte des espèces étudiées. Mais sous ce rapport, Barrande pensait qu'on ne saurait donner assez de figures. Nous citons ici l'opinion qu'il expose là-dessus dans l'une de ses notes: ,Nous avons donné au sujet de nos Céphalopodes, Vol. IT, quelques indi- cations des motifs qui nous ont déterminé à présenter de nombreuses figures de nos espèces. Nous n'avons jamais eu lieu de remarquer dans la littérature une surabondance de figures. Au contraire, nous regrettons souvent la parcimonie des savants auteurs, en l’excusant par la pénurie de leurs matériaux. Nous croyons que la vue, même fastidieuse, d’un grand nombre de figures d’un genre ou d’une espèce sert à inculquer leurs caractères dans l'esprit du lecteur beaucoup mieux que quel- ques figures isolées et accompagnées d’une description quelconque plus ou moins tronquée. Nous sommes fier du reproche quon nous adresse d’avoir dépassé les limites de notre devoir envers la science par la multitude des spécimens figurés. Ce reproche ne peut nous être adressé que par les auteurs accoutumés à publier de mesquines illustrations de leurs vues.

Dès le commencement, Barrande ne s'était pas seulement occupé des illustrations des Gastéro- podes, il avait également dirigé son attention sur la partie descriptive, texte, explications des figures, aperçus historiques. Quelques explications (noms provisoires) concernant les formes figurées sur les 6 premières planches datent de l'année 1817; elles furent revues et complétées dans les années 1855—58.

De 1854 à 1857, Barrande dresse les Tableaux préparatoires des genres et espèces, non im- primés, et nomme provisoirement environ 160 Gastéropodes du Bassin paléozoïque de la Bohème. Dans le même espace de temps, une grande quantité de Gastéropodes de la Bohëme, que Barrande avait munis de noms provisoires manuscrits, furent envoyés, soit en don, soit en échange, dans des musées ou autres instituts publics de l'étranger, et dans des collections particulières. *) Ces noms manuscrits furent plus tard introduits en partie dans la littérature par diflérents auteurs.

Dans les écrits de Barrande publiés antérieurement, nous ne trouvons que tres peu d'espèces pourvues d’un nom, et pas une seule figure de véritable Gastéropode. Mais d'autres savants ont cité beaucoup de noms manuscrits de Barrande, et quelques-uns ont aussi figuré une vingtaine d'espèces de Bohême, dont les spécimens se trouvent dans les collections mentionnées ci-dessus. Nous étudions cette question avec plus de détails dans le chapitre intitulé: Apercu historique sur les Gastéropodes paléozoïques de Bohême. Nous ferons seulement observer ici que les 259 noms de Gastéropodes de la Bohême, que contient le Thesaurus siluricus de Bigsby (1868) ont été donnés par Barrande.

Après une pause unique de plusieurs années, pendant laquelle Barrande reporta toute son activité sur ses études sur les Céphalopodes, Brachiopodes, sur la question des Colonies, etc., il commença de nouveau à préparer quelques parties destinées au texte du Vol. IV. En 1S79, il dressa des ta- bleaux provisoires sur la distribution géologique des Gastéropodes dans chaque bande. C’est des années suivantes que datent ses Ætudes des genres et Connexions avec les contrées étrangères, écrites à diverses reprises. Dans ces notes, il esquisse un Aperçu historique pour chaque genre en particulier, en tenant compte des relations de ces formes avec celles du silurien des différentes contrées étrangères, surtout des rapports de la faune des Gastéropodes des étages K, G, H, avec celle des couches her- cyniennes, c’ad. dévoniennes en Allemagne, en France et dans l’Oural. Les formes provenant du Harz lui donnèrent plusieurs fois l’occasion de combattre les opinions émises par Kayser. Barrande avait également projeté de faire un Aypercu historique sur les Gastéropodes de Bohême.

*) Dès l’année 1856, Barrande avait expédié au British Museum une grande série de Gastéropodes de Bohême, pourvus de noms manuscrits. De même, plus tard, à Stockholm, à Angelin et à Lindstrom; à Paris, Berlin, St Péters- bourg, Moscou (Schmidt et Trautschold), ete.

AVANT-PROPOS. \'où

Comme s’il avait eu le pressentiment de sa fin prochaine, le grand savant avait, quelque temps avant sa mort, fait la révision de toutes les planches non encore corrigées, et demandé au lithographe l'exécution rapide de toutes les corrections. En outre, au commencement de l'année 1883, il fit faire pour 10 planches *) un tirage à part de 1000 exemplaires. Ces planches devaient être publiées dans une étude provisoire, ayant pour titre: ,Gastéropodes. Etudes locales et com- paratives, comme un des Extraits du Système silurien de la Bohême, tels qu’il en avait publié pour les Céphalopodes, Brachiopodes, Acéphalés et Echinodermes. Il ne lui fut pas donné de finir ces derniers préparatifs, et, par inadvertance, plusieurs planches furent imprimées sans avoir été corrigées.

On voit, d'après ce que nous venons de rapporter, que la majorité des spécimens figurés sur les planches était munie de noms spécifiques provisoires, c’àd. qu'une grande partie des travaux pré- paratoires. était achevée. Nous ne pouvions donc que nous borner à compléter les illustrations à l’aide de figures intercalées dans le texte, d'autant plus que Barrande attachait beaucoup d'importance au grand nombre de figures représentant chaque espèce et variété, et que, sous ce rapport, il avait fait des sacrifices pécuniaires considérables pour atteindre la quantité de figures, qui dépasse de beaucoup la mesure ordinaire.

En ce qui concerne le texte et les explications des figures, nous n'avons pu malheureusement utiliser les notes de Barrande mentionnées pius haut. Elles datent d’une période déjà ancienne, certaines particularités étaient encore peu connues, p. ex. la distribution géologique des Gastéropodes, les rapports phyllogénétiques des genres et des familles, la morphologie de la coquille, la parallélisation de la série des couches paléozoïques, importance du facies, etc. cad. une foule de faits nouveaux dont Barrande n’aurait pas manqué de tenir compte et qui viennent réduire à néant, ou au moins modifier en grande partie les conclusions et opinions que ce savant faisait dériver de résultats amenés par des recherches peu nombreuses ou incomplètes. Il serait donc ici hors de propos de se servir, par piété pour la mémoire de Barrande, de ses notes et observations manuscrites, qui revêtent plus ou moins un caractère provisoire, et cela d'autant plus que, comme auteur, nous endossons la respon- sabilité du contenu du présent volume. Cette remarque ne concerne pas seulement le texte, mais aussi les explications des figures. Nous avons changer plusieurs noms manuscrits (génériques et spécifiques) donnés par Barrande, car, durant le laps de temps écoulé, ils ont été employés par les savants pour désigner d’autres formes, ou bien les espèces nommées ont été décrites sous d’autres dénominations par d’autres savants, ou aussi appliqués à des individus de contrées étrangères. Chez quelques groupes de Capulides, règne une grande variabilité de formes, nous avons suivi l'exemple des auteurs récents, en réunissant sous un nouveau nom spécifique toutes les formes peu constra- stantes que Barrande désignait Chacune par un nom à part. Chaque fois que nous l’avons jugé possible ou opportun, nous avons réservé la dénomination spécifique de Barrande à la variété.

Quelques planches contiennent, en outre, beaucoup de fossiles hétérogènes, qui n’appartiennent pas aux Gastéropodes. Sur les 3 premières planches, nous trouvons beaucoup de véritables Brachio- podes, que Barrande considérait comme des Gastéropodes rapprochés de Acmaea. La PI. 49 renferme beaucoup de figures de Ribeiria, qui, comme chacun sait à présent, n’est pas un Gastéropode, mais un Crustacé. Quelques spécimens figurés par Barrande sous le nom de Hercynella (— Pilidium, Barr.) appartiennent aux Acéphalés. La PI. 112 contient, en dehors de quelques Brachiopodes (case VIT), des figures représentant une nouvelle forme de Conularia Fritschi, Barr. M. $S., de la bande d2, et des opercules de Hyolithidae. Les Serpulitidae, que l’on range ordinairement parmi les. Vers, sont figurées sur les PI. 113—115, et, sur la PI. 115 nous trouvons un Chiton (Helmintochiton) de la bande f2.

*) PI. 25, 44, 45, 80, 83, 114, chez Lemercier à Paris. Eu outre, 4 planches dessinées par Swoboda.

VIII AVANT -PROPOS.

Nous ne faisons de tous ces fossiles hétérogènes aucune description dans le texte. (Ces diffé- rents groupes ayant déjà été étudiés par d’autres auteurs,*) nous nous bornons à indiquer, dans les explications des figures de la présente livraison, ce qu'ils offrent de plus important. Nous nous pro- posons de faire la description de ces formes, quand nous aurons achevé le texte des Gastéropodes.

En faisant la révision des originaux et en les comparant avec les figures des planches de Bar- rande, nous nous sommes bientôt aperçu qu'un certain nombre de figures, surtout celles qui furent dessinées de 1860 à 1870, laissaient beaucoup à désirer. Certaines d’entre elles ne répondent pas aux exigences actuelles sous le rapport de la précision et de la ressemblance; d’autres ne montrent pas de trace de la sculpture, à laquelle on attache maintenant une grande importance. Quelques spé- cimens, figurés sans avoir été suffisamment dégagés de la roche, sont complétés d’une manière inexacte, et laissent voir, après notre préparation, beaucoup de détails importants, qui nous donnent, sur la place systématique de ces formes, une idée toute nouvelle, ou du moins plus nette que les figures exposées sur les planches. Dans de tels cas, nous n'avons pas épargné les figures du texte, qui rectifient, ou complètent les anciennes illustrations de Barrande; et nous croyons que l’intercalation de ces figures dans le texte facilitera beaucoup mieux au lecteur l'intelligence des faits, que si tous ces dessins avaient été rassemblés sur quelques planches. :

Ainsi que nous l’avons dit plus haut, on remarque sur les planches, la plupart imprimées et numérotées du vivant de PBarrande, divers gastéropodes réunis quelquefois ensemble et appartenant à des groupes très différents, dont nous ne pouvons faire mention dans le texte de cette partie destinée aux Patellidae et aux Bellerophontidae. Nous avons essayé, mais en vain, en groupant autrement les planches et en changeant les numéros, de mettre en harmonie les séries de planches avec quelqu'un des systêmes zoologiques. Nous avons donc laissé, en désespoir de cause, l’ancien ordre des planches, et afin de ne pas retarder inutilement la publication de l'ouvrage, ce qui serait arrivé, si lon avait voulu publier tout en une seule fois, nous nous décidâmes de diviser le Vol. IV en parties successives, en suivant le systéme zoologique dans la partie descriptive.

Comme la division systématique de la matière contenue dans le texte ne correspond pas entière- ment avec la série des planches, plusieurs de ces dernières contiennent des représentants de groupes qui ne seront traités que dans la deuxième ou troisième partie; ce sont, p. ex., les Capulides et les Euomphalides. Nous sommes d'avis qu'il ne résulte de cette disposition aucun dommage pour l'ouvrage, car les formes qui ne sont pas encore traitées dans le texte sont, pour la plupart, bien figurées sur les planches, et les explications des figures suffisent, la plupart du temps, pour la comparaison et la déterminaison de ces formes de la Bohême avec les autres.

Quant au texte, il a fallu le restreindre le plus possible par suite de la pénurie de fonds du fidéi-commis de Barrande. L'Aperçu historique sur les Gastéropodes par contrées étrangeres, tel qu'il s'en trouve dans les Vol. VII et VIII, a été omis comme occupant trop de place. Nous n'avons également pas reproduit les diagnoses généralement connues de quelques familles et genres ainsi que la description des formes cosmopolites bien connues, nous contentant d'ajouter quelques notes explicatives. Pour le même motif, il nous a fallu renoncer à remplacer par de nouvelles planches celles des anciennes qui étaient en partie mal exécutées. A la place des figures défectueuses, nous avons intercalé dans le texte des figures reproduites à l’aide de la photozincographie.

Conformément aux exigences du système zoologique, nous avons décrit les Patellidae et les Bellerophontidue, dont 90°, sont figurées sur les 89 planches de cette livraison. Il reste encore un petit nombre de ces formes sur les planches destinées à la Ilième et à la Illièwe livraison; toutefois,

*) Les Ribeiria ont été tout récemment décrites par R. Schubert et L. Waagen (Die untersilurischen Phyllo- poden-Gattungen Ribeiria et Ribeirella n. g. Jahrb d. k. k. geolog. Reichsanstalt, 1903, Bd. 53, H. I, |p. 33—50. Avec 1 planche et 5 figures dans le texte).

AVANT-PROPOS. IX

quelques-unes d’entre elles sont suffisamment illustrées par des figures complétives de notre texte, qui rendront moins sensible la dissémination des figures sur beaucoup de planches.

Quoique nous disposions de matériaux considérables provenant de diverses collections publiques et privées, on ne peut pourtant prétendre que la faune des Gastéropodes, qui apparaît dans le terrain paléozoïque du centre de la Bohême, soit traitée à fond et épuisée dans l'ouvrage de Barrande. Les premières feuilles de cette livraison étaient déjà imprimées que nous rencontrions encore des formes nouvelles, qu'il m'était plus possible de décrire dans notre texte. (Ces découvertes ne modifieront pas sensiblement l’état de la faune des Gastéropodes. en Bohême, et, afin de ne pas différer la publication du Vol. IV, nous nous sommes décidé, apres avoir décrit toutes les formes contenues sur les planches de Barrande, d'étudier les formes nouvelles et celles que l’on découvrira, dans un Supplément analogue à ceux des Trilobites et des Céphalopodes.

Les planches de cette première livraison contenant. en dehors des Patellidae et des Pellerophon- tidae, encore différentes autres familles, nous avons du étudier sérieusement ces dernières, bien qu'elles ne soient pas traitées dans le texte, et nous occuper de plusieurs questions difficiles à ré- soudre, touchant la nomenclature et la synonymie. Cette observation s’applique surtout aux Capu- lides de la bande f2, dont la forme extérieure est très variable. Ces Capulides portent rarement le test avec les traces d’ornementation, et. de plus, un certain nombre de formes identiques, provenant des contrées étrangéres, ont déjà été décrites, mais la plupart sous d’autres noms que ceux marqués sur les étiquettes de Barrande. Nous avons également étudier exactement les Euomphalidae. Turbinidae, Trochidae, Hercynellae, Naticidae etc., figurées sur les PL 1 à 89, et les comparer avec les espèces étrangères très ressemblantes, déjà décrites, afin d'éviter, dans les livraisons qui suivront, toute modification désavantageuse pour l'ensemble de l’ouvrage. Enfin, il à fallu prendre en considération que, sur les PI. 90 à 247, beaucoup de ces espèces se trouvent refigurées d’après des exemplaires plus complets, circonstance qui peut modifier sensiblement, pour certaines formes, l'opinion que l'on a pu se former en consultant les 89 planches du présent volume. En un mot, nous avons été contraint de passer très soigneusement en revue une grande partie de la faune des Gastéropodes de la Bohême, avant de leur donner, dans les 89 planches présentes, les dénominations qu'elles doivent garder définitivement.

Notre tâche eût été bien plus facile, si les planches de Barrande n'avaient pas existé. Nous croyons devoir faire aujourd’hui cette déclaration, afin que les savants qui porteront un jugement sur cet ouvrage ne se méprennent pas sur l'importance des travaux préparatoires de Barrande, dont nous avons fait loyalement l'exposé, et ne pensent pas qu'une grande partie du travail scientifique ait été exécutée avant que nous y ayons mis la main.

Les planches, qui étaient imprimées, ont été pour nous un grand obstacle, par suite duquel la publication du présent volume a été retardée et nous à été rendue très difficile, car sans l'existence de ces planches, il eût été possible de grouper les figures soit d’après un système zoologique, soit d’après l’ordre d'apparition des espèces dans le Silurien et le Dévonien, et de traiter ainsi plus facilement et en beaucoup moins de temps les matériaux considérables que nous fournit le terrain paléozoïque de la Bohême. On aurait évité de multiplier les figures si fréquentes, et même encom- brantes des mêmes formes, qui fourmillent sur les planches de Barrande, et qui ont été exécutées à des époques très différentes, à mesure que le grand savant recueillait des spécimens mieux con- servés. On aurait réuni, sur une planche unique, toutes les particularités de chaque espèce, tant en ce qui concerne sa forme extérieure que sa variabilité, son ornementation. etc. Si l’on tient compte des opinions généralement admises de nos jours, il convient de constater que plusieurs planches re- produisent, d'une manière absolument superflue, les détails de la variabilité et de la croissance. Et malgré l'abondance des figures contenues dans les 247 planches du Vol. IV, beaucoup de détails im- portants que présentent les originaux, n’ont pas été figurés. Nous avons complété cette lacune en

b

X AVANT-PROPOS.

préparant les originaux en question, et en les reproduisant dans le texte. Il s'agissait surtout ici d'exposer les détails de l’ornementation, les coupes, etc. particularités auxquelles on attache aujourd'hui beaucoup plus de valeur scientifique qu'au dessin de la forme extérieure, et qui, chez certains groupes, éclairent le savant sur les rapports phyllogénétiques des individus et sur la place à leur accorder dans le système. Puissent nos déclarations être prises en considération par les savants qui liront cet ouvrage.

Qu'il nous soit permis d'exprimer ici notre plus sincère gratitude à tous ceux qui nous ont aidé dans ce travail.

D'abord, au très honoré Professeur E. Koken, de Tubingen, qui a bien voulu nous permettre d’examiner ses originaux et ceux de Quenstedt, nous aider de ses bons conseils pour la nomenclature exacte de plusieurs formes de Barrande, passer en revue avec nous toute la série de nos 247 planches. De plus, M. le Prof. E. Koken a eu l’extrème obligeance de mettre à notre disposition ses travaux encore inédits sur sa Monographie des Gastéropodes du Silurien du Nord, de laquelle nous avons tiré de nombreux et précieux renseignements.

A M. le Prof. Fr. Frech., de Breslau, qui a eu l’amabilité de nous montrer tous ses spécimens de Gastéropodes, provenant du Dévonien des Alpes et des contrées étrangères.

A notre maître, M. le Prof. Dr. Ant. Fritsch, ainsi qu'a M°% Aline Girardeau, à la munificence desquels nous devons d’avoir pu faire un voyage d’études à l’étranger. et examiner les Gastéropodes paléozoïques des Collections de Stuttgart, Berlin, Breslau, Munich, Strasbourg, Vienne et Paris.

A M. le Doct. Babor, malacozoologue, à Prague, pour les conseils excellents que nous en avons reçus pendant nos travaux; et à M. le B* Dr. Fr: Hoyningen-Huenne pour nous avoir aidé à déterminer les Brachiopodes de la famille Craniadae etc., que Barrande avait figurés parmi ses Gastéropodes.

A M. M. les Prof. Woldïich. Laube et Wähner, qui ont facilité nos études comparatives, en mettant à notre disposition, pour les examiner et même pour en figurer quelques-uns, les matériaux de la Bohême et les nombreux spécimens des contrées étrangères, qui sont renfermés dans les col- lections de leurs Instituts géologiques, à Prague.

La collection des Gastéropodes de la Bohême et des contrées étrangères, que le Prof. Novak avait rassemblés, nous a été d’une grande utilité.

Nous saisissons avec plaisir cette occasion pour offrir nos remerciements à M. A. S. Oudin, pour les soins qu'il a apportés à la rédaction en français du texte de ce volume.

PRAGUE. juin 1903.

Addenda et Corrigenda.

| Page Ligne Au lieu de Lisez | | | 9 | entre 4—5 à partir | : - . . - . . . . | ajoutez: Bande eZ: | | du bas | 10 1 à partir du haut | e1 | e2. 14 nn 2 à - à Vs sms à - . | énferciler Reel de te

| plus tard dans le texte: Îie Fauna | | der Kalke ron Waldgirmes bei | Giessen. 1885. (Abhandl. d. grossh. | Hess. geolog.Landesanstalt zu Darm- | stadt. Bd. I. Hft. 2.), dans lequel | sont citées et figurées presque les | memes espèces de Barrande que dans | l'ouvrage de Maurer , Der Kalk &. | Greifenstein, p. 13, 1883. que nous | mentionnons dans notre Apercu histo- rique. |

| 14 A seront Ne A Las te-s à. N'mercnler ee aalde chere Er

| cité plus tard: Die Fauna des unte-

| | ren Deron am Westabhange d. Urals.

| Mém. du com. géol. Vol. IE Nr. 1.

1885., dans lequel sont cités et figurés |

Hercynella bohemica Barr. et Turbo | aff. laetus Barr.

17 12—13 CARE ENT LEA | intercaler: L'étude de Frech plusieurs |

| | fois citée dans notre texte sur les 7re- |

manotus : Ueber das Devon der Ost- |

| alpen. III. (Zeitschr. d. deut. geol. |

| Gesellsch. Bd. XL VI), dans laquelle |

| | le noms manuscrits de Barrande sont | | rapportés tels que dans la Lethaea | | palaeozoica. 1597, que nous citons | dans notre Aperçu historique, p. 18. | | De plus, sous le nom de Platy- | | | ceras Sileni Oehlert, il figure sur la | PL XXXIL fig. 1 ab, un Capuloïde de Konëprus, f 2, et la forme Capulus mons Barr. M.S. est considérée comme | synonyme avec la forme Platyceras Selcanum Gieb. sp. décrite aupa- |

| ravant. DAELSUIvANÉeS es © ls ue à | Ullrich | Ulrich. 78 16 à partir du haut | . . . . . . . . . | ajoutez: Pl 49, fig. 3537. 152 fig. 106 du texte | arrucosa YerTUCOSa.

SA

En 2 A LL) WW | "i ‘& L (mn '

4 | "1 (nt * { CRU A “jt Nu uw * L t y ' b . ® » Do Lu

va En

Programme général du texte sur les Gastéropodes paléozoïques de la Bohême.

Chapitre LI. Aperçu historique sur les Gastéropodes paléozoïques de la Bohême.

Chapitre IL. Etudes particulières sur les genres des Gastéropodes, et description des espèces. Chapitre IIL. Distribution verticale des genres et espèces dans le bassin paléozoïque de la Bohême. Chapitre IV. Connexions établies par les Gastéropodes entre la Bohême et les contrées étrangères.

Chapitre V. Remarques sur les représentants d’autres classes, figurés par Barrande dans ce volume.

Chap. I. Aperçu historique sur les Gastéropodes paléozoïques de la Bohême.

Pour suivre exactement le programme adopté par Barrande dans les volumes précédents, nous devrions placer ici les Aperçus historiques par contrée. Nous trouvons utile d'éliminer cette étude, parce que, d’après les motifs que nous exposons dans l’Avant-propos, l’espace nous manque ici pour dresser une liste détaillée de tous les ouvrages qui traitent des Gastéropodes paléozoïques, et qu’enfin plusieurs savants se sont déjà occupés de la publication de ce genre de travail.

D'un autre côté, pour établir la priorité contestée de plusieurs noms spécifiques, par lesquels différents auteurs désignent les Gastéropodes de la Bohême, nous jugeons indispensable de dresser ici un aperçu historique complet des ouvrages il est fait mention des Gastéropodes de notre pays. Nous adoptons l’ordre chronologique et, en même temps, nous faisons quelques observations suc- cinctes sur le contenu de chacune de ces publications. Celles-ci sont au nombre de 40; la plupart n’indiquent que le nom des genres et des espèces de la Bohème, mais quelques-unes renferment aussi la description et la figure de plusieurs d’entre eux.

1852. Barrande cite, dans son ouvrage, Syst. silur. de la Bohême, Vol. I, un certain nombre de Gastéropodes. Ce sont: sur les p. 70—71, Bellerophon, de la bande d 2; Holopea et Pleuroto- maria, de la bande & 4; sur la p. 72%, Bellerophon, plus de 20 formes de Capulus, 2 Euomphalus avec opercules, Matica, Murchisonia, Pleurotomaria, Turbo, Turritella, tous de l'étage E; sur la

1

9 APERÇU HISTORIQUE SUR LES

p. 78, Bellerophon, Euomphalus, Porcellia, Natica, Pleurotomaria, Turritella, Turbo, Capulus, de l'étage F; enfin, de l'étage G, Turritella et Murchisonia.

Dans le tableau des espèces communes aux différentes contrées siluriennes, p. 90, la Bohême et les autres pays fournissent: Æuomphalus funatus Sow. (— Euom. cornuarietis His.), Capulus pris- eus Münst. = Nerita haliotis Murch. En outre, sur la p. 95, l’auteur constate l'identité ou, du moins, la grande analogie entre les formes de la Bohême et celles figurées par Münster dans ses Beiträge III, PI. 14 et 15.

Ce sont les espèces: Capulus trochleatus Münst. ; canalifer à 5 substriatus $ Euomphalus granulatus ,

3 funatus Murch.

1861. Dans sa Palaeontology, Rich. Owen représente, p. 87, fig. 26, 8, Tubina armata Barr. provenant du terrain de la Bohème, et pourvue de piquants longs, creux et recourbés en arrière. Dans la description qu'il donne de cette forme, il relève, comme particularité caractéristique, 3 rangées d'ouvertures.

1863. M. V. Lipold, dans l'étude intitulée: Die Eisensteinlager der silurischen Grauwacken- formation in Bühmen, signale à plusieurs reprises l'apparition de Gastéropodes dans la bande d 1. Il cite, entre autres, p. 416:

Bellerophon nitidus Barr. . bilobatus SOW. Crepidula ovata Barr.

Ribeiria pholadiformis Sharpe, qui proviennent de la galerie des mines de Kozojed, près S'* Benigna, bande d 1— y.

(Jahrb. d. k. k. geol. Reichsanstalt, Bd. XIIT, p. 339—448.)

1863. J. Barrande, dans son travail sur la Représentation des colonies de Bohême dans le bassin silurien du nord-ouest de la France et en Espagne, rapporte, p. 497, que l’espèce Bellerophon bi- lobatus Sow. est commune aux bandes d1, d2, d4 (Bullet. de la Soc. géol. de France, série, t. XX, p. 489, 1863.)

1865. Dans l’Etude générale sur nos étages G—H, etc. (Défense des Colonies III, p. 43, 293—295), J. Barrande s'occupe spécialement des Gastéropodes des étages sus-nommés. Il s'attache à démontrer les contrastes qui semblent exister entre certaines formes de la Bohême et celles du terrain dévonien des contrées étrangères. (On sait que ses opinions n’ont pas été partagées depuis.) L'auteur cite, p. 43, les espèces suivantes :

GASTÉROPODES PALÉOZOÏQUES DE LA BOHÊME. 3

Bellerophon bohemicus. . . . Barr. | : F | g1 Capulus bellulus + : - Barr. | : | 451 : rostratus . . . . Barr. | E ENT 6 Cirrhus CONCORS ES Barr | NP g2 | Cyrtolites solitarius . . . . Barr. : fl : advena . . . . . Barr. | | gi Loxomena devonicans . . . Barr. | . | F |g1 Murchisonia Verneuilli . . . Barr. | . | F |g Natica subvelata + + : - Barr. | . : cal 5 minuta . . . . . Barr. | g 1 Pilidion bohemicum . . . Barr. | F | g1 ; fastigiatum . . . Barr. | . | . | . ES Pleurotomaria bohemica . . . . Barr. | . | . EN | ; obscura. : . . . Barr. | MUNIE : SUR NEC NAN En 0 MON COM | : Rotella ÉTUDE DATE. | NS RDS Trochus patulus " Darr. | E | 227 Turbo spoliatus . . . . Barr. | g1 Turritella benevola . . . . Barr. | | Li 1 l Sur les p. 293—295, nous trouvons les espèces : Loxomena devonicans Barr. des étages EF et G. Scoliostoma bohemicum Barr. de l'étage F. Capulus robustus Barr. (Cité par Verneuil comme provenant du Dévonien inférieur de la Sarthe.) : canalifer Barr. 5 trochleatus Barr. F PBrauni, var. major Barr. $ monoplectus Barr.

Les 4 dernières formes apparaissent également dans le Dévonien de l'Allemagne, mais non dans les étages F—G. D'après Barrande, les espèces identiques ou leurs représentants se trouvent dans l'étage E. Barrande voit une preuve de plus contre la contemporanéité entre les étages F—G et le Dévonien, /. ec. p. 309.

1868. Le Thesaurus siluricus de Bigsby renferme presque tous les noms de Gastéropodes, donnés provisoirement par Barrande dans ses notes manuscrites. 2

Sur les p. 143—149, nous voyons, parmi les Ptéropodes cités comme Hétéropodes, les espèces suivantes de la Bohême:

Bellerophon acutus Sowerby, étage D,

: bilobatus = D d'1. "d'21etc. : bohemicus Barr. ss E—G, g1, " nitidus à . Di di.

1*

4 APERÇU HISTORIQUE SUR LES

Sur les p. 150—156 sont cités comme Gastéropodes:

Acrocuha bella Barr QG. SI CONDITEUS NN TC DATE Silurien supérieur haliotis.: . . ME TSON OT ei DPISCO ee ee ee ID ATT: TOSTAÉG) + à e © Se Barr, EGP Euomphalus Brauni, var. major . . Barr. D CONCUTENUS EN CRE OR ATT CE TUNOLUS OPEL S CNARE JTANUIAEUS VE NEC PCR TE (2) Silurien supérieur MONOPIELUS Barr: (2) id. DTUMUS CCE D OC URaTT AD) COAUAE D08 & o1 5 © 000 hop D tubiger DATI UE Murchisonia Verneuilli . . . . . . Barr. F, G—g1 INGACANJIEUONIAR SE ER OC PAT, Silurien supérieur MINUIT NL EN Le Barr: Gr 21 subuelata. à ©: . . . . . . . Barr. G—g1 Pilidion Bohemicum . . . . . . . Barr. G—g1 fastigiatum . . . . . . . . . Barr. G—g3 Pleurotomaria bohemica . . . . . Barr. G—g1 ODSEUTR NES. 21 Sur Gt g2 DIT TO Eee de eus oh à BAT (GB 2 Rotella tarda . . . . . . . . . . Barr. G—g2 Trochus patulus . . . . . . . . . Barr. E, G—g1 SpOUGIUSE, 00 CONSO Barr Gel

Bigsby publie en outre, sur les p. 167—168, une liste alphabétique de 242 noms d’espèces, que Barrande lui a transmise. Ce sont:

Etage Etage Calyptraea Lyelli, Barr. . . . . . . . E— e2 | Capulus incola, Barr. . . . . . . . . D— d2 Capulus ampliatus, Barr. . . . . . . . E— e2 interruptus, Barr. . UE —e2 UNOUIS BALE EC Cie 2 libens: Bañr. Ne RO EE el GDRAENS BALE ee CC Te IMAINAMUS BIT EE CEE CCE Teil bellulus, BATE-N. . ess ou. + G—si MONS BALL. A le ot en Core, ie à à 0 à à à o al? MUlICINCIUS Bar M NE Te? CHAUOITES Ba NN SN D 2 nobilis, Barr. 60. ee CR C2 cames, 1Banki sus 1e 0.0, MINE eZ? oedematosus, Barr. . .. «_."E—e2 COMLPTESSUS Barr NN NE te ovatuss BAT En, LR DE di conoideus, (Barr... JC Œ—f2 palliatus, Barr. . : . L * LE te2 corticosus, Barr. . . . . . . . . E—e1 praeposterus, Barr. . . . . . . . E—e2 direcius, (Barr. :.:. 5 . RUE e2 primordialis, Barr. . . . . . . . E— e2 HORSOIUS BALE... . OONE Se? proximus, Barr. . . . . . . . . . D—d5 elegans, Barr. . . . . . . . . . E—e2 pustulatus, Barr. . . . . . . . . D—d2 emarginatus, Barr. à: + f2 pyramidalis, Barr. . . . . . . . E—_e2 EXLENUGEUS, Barr. D 12 TeJeNS, BAT. NS RON ER ET 2 fecundus, "Barr. » . . . . . . . —e2 rigidus, BAT. NN CU 0 C0 C2 gibbosus Barr... : . E—e2, F—f2 rObUStUS MBArr "NEO NE "eZ

GASTÉROPODES PALÉOZOÏQUES DE LA BOHÈÊME.

5 Etage Etage

Capulus rostratus, Barr. . . . E—e2, F f2 | Euomphalus aliger, Barr. . . . . . . E— e2 subcarinatus, Barr. . .E e2 apponens. Barr. . . . . . . . . . E—e2 SUMJENS, BALE NU 0-62 bifrons; Barr: + TOC EEE eZ TAB NBA co. cie C2 bohemicus, Barr. . . . . . . . . E—e2 OUIUS BAT CU EE eA CHAUDE BAD EE ER ER transiens, Barr. . . . . . . . . . E—e2 comes. Barr: 7. 2 ME RE dE trochoides, Barr. . . . . . . . . E—e2 | confertus, Barr. . . . . . . . . . E—e2 umbraculum, Barr. . . . . . . . E—e2 débiliss Bart. 1: M NE RE eZ Cirrus? Bohemicus, Barr. . . . . . . E—e2 docens, Barr. M SEE eZ concors, Barr.. . . . . . G—g1,G—8g2 dulais, Barr. : . . PE en contextus, Barr. . A etimius, Barr. . . . . . . . . .F—f2 disjunctus, Barr. . . . . . . . . E—e2 filiformis, Barr. . . - . . .- : - .E—e? expandens, Barr. . . . . . . . . E—e2 inchoans, Barr. . -. "D ds Karlsteinensis, Barr... . . . . . . E—e2 ornatulus, Barr.. . . . . . . . . E—e2 CUS ATE Ne ee UC Cu placidus, Barr. . . . . . . . . . E—e2 Cyrtolites (Bellerophon) acutus, Barr.*) . D d1 | plicatulus, Barr, .. - ee nn Barn it CU ie MOD = el primus, Barr, : =. CN CU Pilobatus Barr) . . . . D—d1, D —d4 pulcher, Barr. . : . MEN eZ chemise Barr op ?2 robustus, Barr. . . . . . . . . -E—e2 caudatus BATTRE ee - de selectus, Barr. . . . . . - - - . F— {2 re Erres Ven 0 similans., Barr. . .… |. Er er cristatus, Barr. . . . . : . . . . HE —eà tegulatus, Barr. . - - . rer decorus, Barr. E—e2 diro, Bart: - NN OS D ne Ba. 0, D à tremulans, Barr. . . . . . | - . E—e2 LE ÉD etc « D 02 tubiger, Barr... . . . . . . . -F— 2 PARIS DAT > à de à à. . . D—US vema, Barr. . . : - - . - : - -ETe

DHCOIDAABATE Se ee... - D d0 Gyrotrema (Barr.) Beraunensis, Barr. . E e2

nitidus, Barr... . . . . . . . . . D—di fonts, Barr. MEN ER plebeius, Barr. . . . . . . . . E —e2 nohilis, Bari. UE Eee 2 pusillus, Barr. . . . . . . . . . D—di polygona, Barr... LE MER Roemeni, Barr. . . |. + + « «+ - D—d4 tuboides, Barr. 2 MEME er rugosus, Barr. - . + . . . . |. . E—e2 | Loxonema alba, Barr. nm FF F2 solitarius, Barr.. . . . . - . . .G@—g1 Beraunensis, Barr. . . . . . . . E—e2 suspectus, Barr. . . . . . . . . . D—d5 devonincans, Barr... . . . F—f2,G—g1 PORAMSUBARR En. «ue + “il e2 libens, Barr. . + 22 1 NL CE EL trilobatus, Sow. . . . . . . . . . D—d2 parvula, Barr. . . . . . . . . . D—d5 Delphinula aster, Barr. . . . . . . . E—e2 rudlis: Barr, CRE Eee 2 DENRATE EE en à LT FE ungulata, Barr.. . . . . . . . . E—e2 contexta, Barr. . . . . . . . . . E—e2 | Murchisonia allevata, Barr. . - . . . . E e2 expandens, Barr. . . . . . . . . E—el araia, Bar NOTE EE MÉRORER RATE... ne. .. : ch 2 cunieus, Bar eu RE ESC nez protendens, Barr. . . . . . . . .F—f2 Cybele, Bar CCE SUN DFE ENS OCTO EE flosa,, Barr PS EEE Ecculiomphalus bohemicus, Barr.. . . . E-— e2 fugiliva, Barr "SN. "EE eZ subuloides, Barr. . . . +: . . . . E—e2 gracillimn. Barr LCR EE e2

*) Le nom spécifique de cette forme appartient à Sowerby et non à Barrande, ainsi que le pensent divers auteurs.

Murchisonia invertens, Barr.

Latona, Barr. . Minerva, Barr. obscura, Barr. pigra, Barr. tenera, Barr. . terebrans, Barr. . timida, Barr. . Verneuili, Barr. .

Natica evoluta, Barr.

gregaria, Barr. . minuta, Barr. modesta, Barr. ovoides, Barr. . plebeia, Barr. . plicatula, Barr. . rustica, Barr. . scrobiculosa, Barr. . subvelata, Barr. . tumescens, Barr. . .

Naticella matercula. Barr.

naticoides, Barr. primula, Barr. tubicina, Barr.

APERÇU HISTORIQUE SUR LES

Etage

.F— f2 | Porcellia filiformis, Barr.

.E—e2,F—f2 F—#f2 .Èz E? -G—g . E— el . E— e2 D—d45 F— f2 RR .F—f1,Fr—f2 G—£g1 F— f2 .F—f2 E e2 E e2 E e2 D—d5 G—g1 E—e1 E— e2 E—e2 D d2

. E— e1,E - e2

ventricosa, Barr. E e2 Patella humilis, Barr. F—f2 modesta, Barr. D—4a5 umbo. Barr. .E— e2 (F—f1

Pilidion (Barr.) bohemicum, Barr. F— f2 (G—gli

fastigiatum, Barr. . G—g3 nobile, Barr. .F—f1 radians, Barr. ES E e2 Porcellia (Leveillé) bohemica, Barr. . . F—f2 consobrina, Barr. . . . E—e2

turgescens, Barr.

Pleurotomaria ambigena, Barr.

ainica, Barr. aperiens, Barr.

Bohemica, Barr... .

carinata, Barr. concurrens, Barr. confusa, Barr. consimilis, Barr. consolans, Barr. . Daphne, Barr. desiderata, Barr. humilis, Barr. illudens, Barr. infausta, Barr. laeta, Barr. longior, Barr. . migrans, Barr. minuscula, Barr. occludens, Barr. . pollens, Barr. . procera, Barr. rugulosa, Barr. . senilis, Barr. . spoliata, Barr. texta, Barr. . tranquilla, Barr.

Ribeiria*) Pros . D—d1,D—44

Sharpei, Barr.

Rotella albicans, Barr. .

nigricans, Barr. .

nummularia, Barr. . .

tarda, Barr. vulgaris, Barr.

Scoliostoma primum, Barr.

Etage

. E—e2 .E-e2 .E e2 .E—e2

. F— f2

. . . . E—e2 I . D—d5

. E—e2

DS DES ve) . . .E—e2 .F— f2 .D—di .F—f1 .F— f2 .D— 45 DE dS 1-10 4) . .E—e2

. . E—e2 .F— f2

. F—f2 sit :